Un après-midi avec Baya à la REcyclerie

Baya est actrice, metteur en scène, réalisatrice, mais avant tout c’est une passionnée qui ne fait jamais les choses à moitié. Et elle s’est lancée un sacré défi : Celui de produire et de réaliser sa propre web-série « PARIS UN JOUR DE… » Les deux premiers épisodes viennent tout juste de voir le jour : « Paris un jour de Rupture » et « Paris un jour de rendez-vous« .

C’est drôle, frais, bien ficelé et elle y incarne le rôle de Sonia. Et nous, nous avons voulu la revoir pour la soumettre à une petite interview sur ce beau projet dont on parle déjà beaucoup. Nous nous sommes retrouvées dans un lieu où elle aime passer du temps : La REcyclerie.

NB-8678

Baya @ La REcyclerie

 

•    NDP : Sonia c’est un mix de toutes les parisiennes, quel est/sont son/ses traits de caractère en commun avec toi ?
Elle a une folie en elle, elle est à mille à l’heure…. Au moment même où elle vit ses situations, elle les analyse déjà… Parfois elle manque de recul, ce qui lui fait faire des choix bizarres, incompréhensibles.
C’est quelqu’un qui fonce, qui se trompe beaucoup mais qui se relève assez vite. En ça elle me ressemble… Elle préfère agir quitte à se tromper. Elle fait de sa vie une expérience.

« Paris Un Jour de… » c’est un vrai regard sur la manière qu’ont les jeunes issus de la génération Y d’appréhender la vie.

 

NB-8619

Baya @ la REcyclerie

 

•    NDP : Est ce que ce personnage de Sonia est voué à rester célibataire ? Arrivera-t-elle à faire naître cette étincelle que les garçons lui reprochent de ne pas allumer ? Trouvera-t-elle l’amour ?
Sonia est comme toutes les filles de son âge à Paris, elle profite de sa beauté, de sa jeunesse parfois avec insolence mais au fond elle rêve de dormir et de se réveiller au côté du même homme… Elle a 30 ans, elle pense à devenir mère un jour, bientôt si possible… Mais elle ne contrôle pas non plus ses coups de cœur, j’entends par là que devenir mère n’est pas son obsession, elle se sent jeune et désirée et elle se dit que peut être ça ne durera pas alors elle tente. Sonia c’est un cœur d’artichaut, tu le comprends très vite dans la série….elle enchaine les histoires…enchainer les histoires, ça veut dire constamment chercher celui qui pourrait être le bon, elle n’abandonne jamais. C’est une amoureuse.  De là à te dire si elle va rencontrer l’amour, je ne peux pas l’affirmer….si la saison 1 se développe , en tout cas oui il va lui arriver des choses, même quand tu crois dans la vie que tu stagnes, que tu n‘avances pas c’est exactement là où tu grandis le plus.

 

NB-8658

Baya @ la REcyclerie

 

•    NDP : Si Sonia et Bridget Jones se rencontraient ça donnerait quoi ?

Ca donnerait un clash de génération déjà!
Sonia c’est pas Bridget, les hommes la veulent, pour eux elle est un peu le diable…. Contrairement à Bridget Jones qui galère avec la gente masculine, Sonia  elle n’a pas de problème en rapport à son physique, son manque de confiance vient d’autre part.
Elles se comprendraient parce qu’ elles ont un penchant pour les mauvais garçons toutes les deux mais c’est tout je pense.
Elles ne sont pas de la même génération, aujourd’hui il y a les réseaux sociaux qui changent tous les rapports entre les gens, qui changent le rapport de chacun à soi, aux autres au monde.

Sonia elle pense et réfléchit vite, elle est dupe de rien d’où sa capacité à s’adapter à chaque situation et à chacun de ses interlocuteurs, le problème c’est qu’à force de s’adapter, de mentir, de tricher, parfois elle se perd. Quand est ce que Sonia est vraiment elle-même ? Je pense que c’est quand t’es devant la série, que tu la regardes évoluer  et que tu souris parce que cette fille quelque part tu la connais. Et si c’était toi ?…

 

NB-8599

Baya @ la REcyclerie

 

•    NDP : Si Sonia était une Nana d’Paname comment tu imaginerais sa photo ?

Sonia elle provoque, je l’imaginerai rock, insolente, animale, sexuelle… J’imagine qu’elle se ferait dessiner au maquillage « born to be wild » par Aurélie Martin sur son ventre…

 

•    NDP : Parle-nous de la REcyclerie, pourquoi aimes-tu ce lieu?
J’adore  la REcyclerie… C’est lumineux, c’est dans un quartier où à priori personne ne traine (Porte de Clignancourt), c’est décalé, pas cher et bon ! …. Tu peux laisser trainer ton SAC, faut chercher ton verre au bar, il n’y  a pas de service en salle… Je sais pas j’aime le coté « comme à la maison » et la déco est juste sublime,

c’est rock, urbain et vintage….

Tu peux y aller en journée, en soirée… Les rencontres sont faciles et ça ne se la raconte pas !
C’est un « it spot » de la capitale mais sans le côté guindé d’autres lieux.
J’y vais pour travailler, bruncher (mention spéciale, il est délicieux, fait avec des produits frais, à 20 euros), boire un verre entre copains, débriefer autour d’un thé avec ma copine… La carte varie en fonction des saisons, grande fraîcheur et produits régionaux, la REcyclerie c’est (aussi) une bonne adresse fooding.

 

1495243_313945175469481_1446831561891018332_o

Copyright: La REcyclerie

 

NB-8702

La REcyclerie

 

Suite au succès des deux premiers épisodes pilote de sa web-série, Baya a décidé, en partenariat avec Dailymotion, de développer 8 épisodes pour clôturer une première saison qui regroupera au total 10 EPISODES… Et pour ça, elle a besoin de soutiens, il ne reste plus que 10 jours pour faire partie de ce projet, on y court! Toutes les infos ici.

Nous retrouverons notre Baya sur les planches également dans la prochaine pièce de Steve Suissa « hibernatus » au théâtre de la Michodiere du 10janvier au 29 mars.

 

Photos : Chloé Bonnard


ARTICLES ASSOCIES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM