Diane Villanueva et son nouveau crew Üghett procha...

Diane Villanueva et son nouveau crew Üghett prochainement en live

Üghett est dans les bacs de la sphère house et danse. La cadence des collaborations artistiques s’accélère pour Diane Villanueva, annonçant son ballet de nouveautés. Elle démarre d’abord une folle aventure avec un groupe de musique. C’est sans compter sur la série de photos faites durant un shooting dont Chloé Bonnard, fondatrice des Nanas d’Paname, a pris les commandes. Pour l’occasion, la chanteuse se prête à un jeu de questions/réponses.

 

© Chloé Bonnard

 

Shootings, musique, events : tu déclines tes talents dans le domaine artistique. Peux-tu nous faire un topo sur tes actus ? Quelles sont tes inspis du moment ?

J’ai choisi de faire un nouveau shooting Aux Artistes parce que j’affectionne particulièrement ce lieu. Je suis presque née dans ce restaurant. Il appartenait aux grands-parents d’amis de la famille, puis s’est vu relégué de générations en générations. Aujourd’hui, Marvin le petit fils, a réussi à faire perdurer l’âme qui y a toujours résidé. Le lien avec Üghett est alors évident. J’accouche mon projet et je reviens aux origines, là où j’ai grandi, émotions garanties. Je ne le conseille pas uniquement parce qu’ici y coule ma source, mais aussi parce que ce lieu représente la bonne franquette parisienne : nappes à carreaux, décors rétro et menu à petit prix (14 euros). Tous les ingrédients pour passer une bonne soirée. J’ai aussi été en compet au Mondial du Tatouage, récemment terminé, à l’occasion d’un concours pour soutenir mon pote Dusty Brasseur. Pour mes 30 ans, celui-ci a réalisé un masque de Garuda sur mon dos. Un chef d’œuvre. Je puise mes inspirations à travers tous les milieux artistiques. Le tatouage, c’est comme une performance vivante. La peinture et la mode peuvent résonner dans mes projets, comme une source.

 

Masque de Garuda, réalisé par Dusty Brasseur, présenté au Mondial du Tatouage 2017

 

On continue avec les anecdotes croustillantes. Pourquoi Üghett ?

C’est le moment de lever le suspense… qui va vous faire rire. C’est ni plus ni moins que le nom de la chatte d’une de nos amies à Goulwen, Harold (membres du groupe) et moi. (rires) Üghett, c’est d’abord une aventure sans prise de tête mêlant trois amis. On faisait déjà de la musique ensemble, mais pour ce projet l’idée était de rassembler ce que l’on sait faire de mieux, afin de concocter une recette euphorisante avec tout ça. En clair ça donne quoi ? Après quelques mois de boulot, des chansons en français sur un ton dance/house.

 

© Chloé Bonnard

 

Quelles autres surprises en prévision ?

Nous avons sorti notre premier titre en auto-production et nommé « Enfin je m’abandonne » et nous prévoyons de jouer notre premier concert le 31 mars 2017 à L’Alimentation Générale. On espère continuer dans cette voie, perfectionner notre live et qui sait ? Tomber dans les bras d’un pro qui nous fera confiance !

 

© Chloé Bonnard

 

Texte : Wessame Benahcene.


ARTICLES ASSOCIES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM