COMMENT ÊTRE UN PHOTOGRAPHE COOL

1 – Faites de l’argentique, et pensez à nous le rappeler le plus souvent possible.

Quand vous scannez vos films n’oubliez pas de l’annoncer au monde, par contre oubliez de couper les bords, histoire d’en remettre une couche, au cas où quelqu’un aurait pu zapper que vous shootez du film…

à noter: le Kodak Portra 400 est LA référence des Millenials. Toute utilisation d’une autre pellicule ne va pas garantir les mêmes résultats en terme de coolitude, faites donc bien attention.

photos: Priscillia saada, Rebekah Campbell

#filmisnotdead #35mm #analogphotography #tousoriginauxdelamemefaçon

 

2 – Ne prenez que des mannequins qui ne ressemblent à rien. Si votre client choisit par mégarde une belle fille, prenez le temps de l’enlaidir. Si cela s’avère impossible, essayez au moins de lui donner un air fatigué ou retardé mental.

#uglyisthenewpretty #greasyhairdontcare

   

   

photos: Mark Kean, Emma Pardos, Johan Sandberg

 

3 – Vos mannequins devront prendre des poses désavantageuses et absurdes. L’Hôpital Sainte-Anne vous offre une source presque infinie d’inspiration:  une boule recroquevillée en position fœtale, une joue écrasée contre les carreaux, des mains qui se cherchent derrière le dos… à vous de jouer !

#doilookcoolwithfingersupmynose

  

  

 

Mon précieux collage

photos: Johan Sandberg, Alice Rosati, Julia Champeau, Rebeckah Campbell, Michelle Duxuan, Cesar Love Alexandre, Mia Dabrowski

 

4 – On peut également choisir des poses plus naturelles.

Commencez par allonger un modèle sur le sol, les membres mous comme des algues, la paupière lourde, puis continuez tout simplement à en empiler des autres à votre goût jusqu’à épuisement des mannequins.

Si la pose reste naturelle, le choix d’un angle fort disgracieux est impératif.

La contre-plongée vue de la bite reste une valeur sûre.

#crotchshot #bedeyes #themorejunkiesthemerrier

  

Photos: Brianna Al Capozzi, Rebeckah Campbell, Priscillia Saada,

 

5 – Votre compte Instagram doit compter quelques milliers de followers.

Pensez à mixer votre travail avec vos photos perso de façon si naturelle, si cohésive, quel heureux hasard !

C’est dingue, pour quelqu’un qui jure détester Instagram.

Alors je dis oui aux selfies trop originaux et marrants ( dans les chiottes et d’autres endroits hyper alternatifs ), la langue tirée pour le coté belle & rebelle so Avril Lavigne , essayez de mettre en avant vos vinyls, la participation à des concerts cool et votre look totalement 90s, puis partagez des photos de vous qui faites des photos (que l’on voit clairement vos vieux appareils branchés et vos lunettes rondes), et il faudra au minimum un autoportrait avec un air très ennuyé ! Se faire chier est extrêmement à la page.

Oui à la provoc’ à deux balles aussi avec des images tirées du porno, ou des suggestions faciles avec des mains et des fruits. Panne d’inspiration ? Téléchargez un aphorisme nihiliste écrit par un gamin de 14 ans. La philo prépubère est aussi au top du cool.

    

Photos: Priscillia Saada, Rebeckah Campbell, Mia Dabroski

6 – Dans votre bio, gardez  un peu de mystère… personne ne devra deviner si vous êtes une fille ou un garçon, ou quel est votre job au juste.

Le snobisme ultime ? Ne marquez pas photographe, mais juste  » Artiste ».

Laissez vos fans dans le tourment…

#creativebody #nolabels #creativesoul #freespirit

 

7 – Prenez exactement les mêmes images que tous les autres Millennials. Tout le monde à l’argentique ! Tout le monde à la lumière naturelle !

( Et oui, les lumières professionnelles on oublie, c’est le mal ).

Vous pourriez ainsi tout mettre dans un mega-portfolio collectif, car oui vous êtes tous des artistes originaux et uniques, même s’il s’avère que vous preniez tous les mêmes photos, où est le problème ?

  

photos: André Herrero, Brianna Al Capozzi

Distinguez-vous aussi par votre style vestimentaire, cumulez des couches de vêtements démodés qui ne vont strictement pas ensemble.

Pensez à un camion Guerrisol renversé au coin de Barbès, les vendeurs à la sauvette ramassent vite avec ce qu’ils trouvent pour choper ensuite un vol EasyJet sans bagage en soute…

Vous ne savez toujours pas comment obtenir ce style hyper pointu ? Faites simple, achetez un total look de la maison Vêtements.

 

 

photo : défilé Automne hiver 2018 Vêtements. Non, ce n’est pas une plaisanterie.

 

8 -Les coiffeurs et maquilleurs doivent rendre leur travail totalement invisible et inutilisable pour leur portfolio. En fait, ils feraient mieux de ne plus venir sur les plateaux.

La peau grasse, les cheveux saut-du-squat, c’est bien, pourquoi y toucher ?

Si un jour vous décidiez de les laisser travailler un peu quand même, alors que ce soit la fête du slip, edition moule-bite belge.

Le maquillage et la coiffure doivent être excessifs, laids et exclusivement tirés des catalogues allemands années 70 et 80.

Un bon mulet laqué aux racines, avec des pointes en queue-de-rat et des paupières de daltoniens, juste des idées voilà.

  

Photos: Anrike Piel,  Andreas Karlsson

Jeunes photographes en herbe, réjouissez-vous ! On a trouvé la recette de la coolitude, et elle est très simple!

R x Mq = C x Ph soit:

La ringardise du mannequin est directement proportionnelle à la coolitude du photographe

 

 

 

 

photos: Johan Sandberg, Guillaume Roemaet, Andreas Karlsson

 

9 – Publiez dans tous les magazines branchés que les pédales désagréables s’arrachent.

Personne n’a été défrayé pour votre édito mais ça vous fera de la pub non ? Puis vous êtes fils de rentier alors pourquoi se soucier ? (s’en soucier ou se soucier de…)

Les mannequins elles n’ont rien à manger pourtant elles on l’air de s’en sortir, alors dédramatisons, svp !

 

Au final à quoi ça sert l’argent, mis à part les apéros et les vinyls ? Et les T-shirts des groupes rock de gens morts mais qui sont cools alors on les porte pour être cool par osmose ? Voilà.

 

10 – Quoi que vous fassiez, dites ou postiez, n’oubliez jamais la règle la plus importante:

FAUT ÊTRE TOUJOURS LE/LA PLUS COOL DU BÂTIMENT A’ TOUT PRIX, à tout moment.

Mais que ça fasse naturel, pas étudié, comme la photo d’une clope dans la raie du cul.

Par ailleurs la clope est cool à nouveau et les raies du cul le sont davantage.

Les gens vont croire que vous en aviez vraiment rien à foutre, alors qu’en fait, être cool, est votre souci n. 1.

By Mara Zampariolo.

#lepimentdeMara ///Edition Spéciale Millennials


ARTICLES ASSOCIES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM