Circé Deslandes

Cartomancienne / Auteure-compositrice-interprète

Son Quartier : Les Abesses; La rue Mouffetard; la Place de la Contrescarpe

Circé est poésie. Circé est mystère. Circé est onirisme. 

Une sorcière contemporaine plus cool que toute la clique Halliwell réunie. Artiste complète qui ne cesse de surprendre, elle nous envoute dans son univers emprunt de magie.

Cartomancienne, elle utilise son tarot de Marseille et son vieux grimoire pour « tracer à la craie un espace à l’intérieur duquel sont conviées toutes sortes de créatures invisibles, aussi bien que des êtres de chair, femmes, hommes, et autres animaux, pourvu qu’ils soient prêts à vivre avec elle cette odyssée intime » comme elle le dit si bien.

Auteure, compositrice et interprète, c’est aussi par la musique que Circé brille. En avril 2015 sort son premier album Oestrogenèse (saluons le jeu de mots subtil et girl power) produit par Kid Loco et dont certains titres sont réalisés par des pointures comme le fondateur du projet Nouvelle Vague Marc Collin ou Yan Péchin, qui a notamment accompagné la fine fleur de la scène française comme Bashung ou Higelin.

La même année, c’est avec la militante féministe, journaliste indépendante et ancienne Femen Eloïse Bouton que Circé Deslandes collabore pour la bonne cause. Aux côtés de 11 femmes artistes, Circé figure sur la compilation Contre coups et chante contre les violences faites aux femmes, un projet engagé dont l’ensemble des bénéfices a été reversé à l’Institut de santé Génésique qui accueille et accompagne des femmes victimes de violences.

On découvre le second opus de la belle, FEMME LOUVE, en mai prochain. Une oeuvre produite par les bons soins de Mathieu Calmelet, son homme machine, danseur contemporain et membre de Angle Mort & Clignotant, également présent à ses côtés sur scène.

Côté performances, on a pu voir Circé en 2015 dans le boudoir de la Pythie aux côtés de  Charles Hilbey et Rémi Billardon, alliage de voyance et d’arts numériques. On la retrouve en avril 2017 à l’enivrant Salò, invitée par ORLAN la papesse de l’art charnel, pour trois nuits dans ce lieu génial.

Un beau programme pour une artiste qui n’en finit pas d’étonner.


INSTAGRAM