Juliette Veljovic

Make up artist

Son Quartier : Montmartre / Pigalle

Juliette Veljovic est du genre déterminée. A s’imposer dans le monde du maquillage, à dénoncer l’endométriose qui a failli avoir sa peau, à poser un regard bienveillant sur les autres et leurs différences.

Née à Paris et rapidement délocalisée en Provence, Juliette Veljovic est revenue sur ses terres en 2013, là où pour elle la vie a pris un tournant décisif. Celle qui rêvait petite des décors d’Amélie Poulain a transformé ce songe d’enfant en réalité d’adulte.

Elève surdouée, Juliette n’était à l’origine pas promise à  un métier artistique. Après plusieurs tentatives qui se sont révélées  infructueuses – une licence sciences, vie et santé et un BTS esthétique et cosmétiques qui ne l’ont pas convaincue – la Varoise rentre à Paris il y a cinq ans, à la recherche d’études qui la feraient vraiment vibrer. Elle se lance dans une formation de maquilleuse à la Make up for ever Academy et bingo ! La révélation : Juliette a trouvé sa vocation. Elle sera make up artist.

Diplôme en poche, elle travaille pour les grands noms de la mode, d’YSL à Lancôme, en passant par Givenchy et transmet désormais son expérience aux étudiants de l’école qui l’a vue s’épanouir. Aujourd’hui elle est freelance et compte bien s’imposer dans son domaine. Elle a récemment réalisé des collab avec Minute Buzz qui ont cartonné et qui ne seront certainement pas les dernières et a été chef maquilleuse au salon de la mode Who’s Next 2019.

Autre ambition, et pas des moindres, apporter sa pierre à l’édifice dans la reconnaissance de l’endométriose et des effets secondaires des traitements. Une maladie qui peut provoquer des douleurs parfois invalidantes voire entraîner des problèmes d’infertilité. Une maladie toujours méconnue alors qu’elle toucherait une femme sur dix. Juliette en fait partie et en 2017, elle aurait pu y passer. Aujourd’hui, elle est tirée d’affaire et cette épreuve l’a fait mûrir. Elle a fait le tri dans son entourage, privilégiant la qualité à la quantité et est plus attentive aux autres. Juliette a aussi appris à écouter son corps. Flexitarienne mais pas prosélyte, cette phobique de la feuille de laitue – on a tous nos petites névroses – consomme responsable et ça lui fait du bien. D’ailleurs à nous aussi elle nous fait du bien avec sa bonne humeur et son énergie communicative. Déterminée, on vous avait dit.


Les news de Juliette Veljovic

ELLE AIME

LES MEILLEURES ADRESSES DE
Juliette Veljovic
INSTAGRAM