Maud Bettina-Marie

Comédienne et scénariste

Son Quartier : Rue de Sèvres

Maud Bettina-Marie a fait de son rêve de comédie une réalité. Fun fact ; elle s’est aussi fait une entorse en glissant sur un poireau au supermarché, mais ça c’est une autre histoire. 

Issue d’une famille d’acteurs ambulants officiant depuis la fin du XIXe siècle — eh oui, ça fait une sacrée dynastie d’artistes — Maud Bettina-Marie baigne dans le théâtre depuis toute petite. Des histoires de comédiens, des anecdotes de représentations, des chroniques de spectacles, elle en a toujours entendu et a très vite aspiré à vivre ses propres histoires d’actrice. 

Comédienne et scénariste, Maud débute sur les planches à 13 ans, écrit son premier court métrage à 17 et achève sa première pièce de théâtre à 20. Balèze. C’est peu ou prou à cette période qu’elle quitte la feu région Nord-Pas-de-Calais pour rejoindre la capitale et intégrer le Cours Florent. Cours de théâtre et stages « face cam » s’enchaînent, une formation assez classique de Maud complétera avec une master class scénariste de série en Belgique. Polyvalente la nana. 

En 2017, elle lance sa chaîne YouTube pour faire tout ce qu’elle veut, et surtout de la fiction. Des sketchs sur des sujets du quotidien qui nous parlent à toutes et à tous. Règles douloureuses, dates foireux, morning routines… Maud se marre d’elle et nous fait nous marrer de nous. Son programme du moment ? Le projet Family. Une série de neuf courts métrages autour de notre chère smala avec un genre et un thème par épisode. Des thèmes qui touchent une fois de plus tout le monde, avec du lol, du tendre, mais aussi du qui fait réfléchir. Un nouveau projet réalisé par son frère, dont Maud a écrit les scénarios et dans lequel elle joue les rôles principaux. Pour réunir les financements nécessaires à la naissance de ces vidéos, Maud a récemment lancé une campagne de crowdfunding. 

Le travail de Maud Bettina-Marie est fidèle à sa personnalité : positif et bienveillant. Des valeurs qu’on retrouve dans les deux chaînes YouTube qu’elle a monté, la sienne éponyme et Parlons peu, mais Parlons !  avec sa complice Juliette Tresanini. Maud refuse les commentaires malveillants à l’égard de ses vidéos et de ses abonnés. Elle pense qu’on peut changer le monde avec une bonne dose d’empathie. Une idée pas si utopique qu’elle n’y parait puisqu’elle doit prochainement rencontrer le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, pour réfléchir à des dispositifs pour lutter contre les violences à l’école. Comme quoi, la positive attitude peut faire de grandes choses. 


Les news de Maud Bettina-Marie

INSTAGRAM