Ornette nous emmène au Pop Market

Jeudi dernier, nous étions à La Cigale, pour écouter Ornette en première partie de Brigitte. Deux concerts de nanas, deux concerts de folie! Nous maintenons (et signons), les Nanas d’Paname sont des pro-Ornette, on l’adore! C’est une nana qui va au bout de ses idées et qui nous fait toujours autant rêver à travers ses chansons pop et sa scénographie féérique.

Nous l’avons revue quelques jours après son concert, dans un lieu qui lui est cher : Le Pop Market. Nous l’avons donc interviewé au milieu de ce concept store des mille et une merveilles, où l’enfant qui sommeille en nous se réveille subitement et saute partout. Parce que le Pop Market, c’est un peu ça : des jouets retros qui t’offrent un aller simple en enfance, les lampes ananas dont tu as toujours rêvé, des tattoos éphémères pour s’amuser, des guirelandes flamands roses, des tirelires Petit Poney, bref une vraie caverne d’Ali baba à côté du Canal Saint-Martin en plein coeur du 10ème où tu as envie de tout acheter.

 

IMG_7019

Ornette et ses amis au Pop Market

 

 NDP : Alors cette première partie avec Brigitte , Comment as-tu été accueillie par leur public ? Le feeling est passé ?

Ornette : Super. C’était très émouvant, la salle était pleine à craquer, je présentais mes nouveaux titres dans une nouvelle configuration scénique. Du premier album, j’ai quand même chanté Sur Le Sable à capella avec le public qui tenait la rythmique en clappant dans les mains et on a dansé sur Crazy pour finir. C’était une journée très particulière, Brigitte réalise une série sur ses premières parties qui s’appelle « suivez cette fille » donc j’avais aussi deux caméras et une équipe qui me suivait partout dans la Cigale et qui a filmé le concert, j’ai hâte de voir tout ça.

NDP : Et Brigitte, comment les as tu rencontrées?

Ornette : Eh bien, sur une première partie justement! On a discuté dans les loges jusqu’à pas d’heure et quelques semaines plus tard je partais en tourbus avec elles et on a continué à discuter jusqu’à pas d’heure dans le bus. Et d’ailleurs encore maintenant on continue de discuter jusqu’à pas d’heure où qu’on soit en fait. Ça me fait tout chaud dans le coeur et dans le ventre quand je parle de Brigitte

 

NDP : Comment sera Ornette en 2015 ? Toujours dans l’espace ?

Ornette : Mais oui! Depuis un vaisseau spatial à paillettes et je lancerai des maxis avec des nouveaux titres qui tomberont du ciel au gré des saisons. 2015 sera très chargé, je sors Go Ahead, mon prochain single, en janvier sous la forme d’un maxi avec des remixs. Je suis très impatiente et excitée par cette sortie dont l’élaboration s’est faite selon le principe moteur  « J’ai envie? Je fais ». J’ai eu envie de bousculer ma façon de travailler et de sortir des sentiers battus, de me mettre en danger en prenant des risques. Autour de la sortie, je prépare une série de vidéos et des opérations décallées en lien avec la musique et différents médias. Donc oui, je serai dans l’espace pendant un sacré moment, de toute façon j’ai toujours rêvé d’être pilote, astronaute ça me va aussi.

 

NDP : C’est bientôt Noël ! Tu as déjà fait ta liste ? Tu nous dis ce qu’il y a dessus ?

 

Ornette : Alors je voulais une guitare mais je n’ai pas résisté, j’en ai trouvé une qui m’appelait et je l’ai achetée. Je ne saurais pas trop quoi demander de plus parce que j’ai été plutôt gâtée dernièrement. Je suis en train de monter le clip que j’ai réalisé pour Go Ahead et depuis cette rentrée j’ai aussi une paire de chaussure Ornette qui sort chez la créatrice ANNABEL WINSHIP alors je pense que ça va… Peut-être, peut-être… J’aimerai bien tester un bracelet jawbone pour qu’il me dise en combien de temps je m’endors mais peut-être j’attendrai mon anniversaire quand même.

 

 

NDP :  Pourquoi affectionnes tu particulièrement le POP Market?

Ornette : C’est pour moi un endroit récréatif autant que créatif. Quand je viens je repars le sac plein de nouveaux objets mais aussi la tête pleine de nouvelles idées. C’est un endroit qui change tout le temps, très dynamique, qui met de bonne humeur, qui organise des signatures, des concerts (j’y ai joué il y a 3 ans), qui égaie le quotidien. Celine Fischetti, qui l’a créé, a réussi ce tour de magie de faire d’un simple concept store une sorte de maison magique où l’on trouve de tout pour tous, des étoles raffinées à des boîtes à sons décalées, des petites voitures, des legos à des créations de Clémence Cabane, j’y ai découvert Papier Tigre que j’adore et d’autres créateurs. Elle a aussi une équipe féminine tout à son image, mention spéciale à Maia, Marion et Camille qui sont en boutique en plus d’être toutes les trois artistes par ailleurs. J’avoue, dès fois j’y passe juste pour dire bonjour. Surtout que maintenant il y a aussi l’eshop et ça c’est assez dramatique pour ma carte bleue… www.popmarket.fr

 

IMG_7069

 

IMG_7066

Lampes Ananas

 

IMG_7077

IMG_7084
IMG_7090

Photos : Chloé Bonnard


ARTICLES ASSOCIES
  1. […] new pictures taken by Chloé Bonnard + my itw for Les Nanas d’Paname is on […]

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM