La révolution porn ou l’art de magnifier le ...

La révolution porn ou l’art de magnifier le film pour adultes

Le sexe, on l’aime passionnément. Objet de tous les fantasmes, sujet de tous les désirs, ce manger au sens freudien nous fascine, nous envoûte, nous obsède. Un besoin primaire, sauvage et animal, un besoin que l’on aime sentir et voir. Hélas, trop souvent, les représentations que nous offrent les sobrement intitulés « films de boules » qui envahissent la toile sont décevantes. Alors nous on dit stop: stop à l’image dégradante de la femme, stop aux « oeuvres » si trash et mal jouées qu’elles en deviennent fades, stop au porn cheap dénué d’intérêt. On veut de l’art, du vrai, du sexy, du sexuel, de l’instinctif et du velours. Cette hymne au Beau (avec un grand B) qui ne rendra la scène que plus excitante, plus jouissive, plus réelle. Pour vous, esthètes du cul, nous avons concocté une sélection des films, sites ou réalisateurs à mater ou à suivre sans modération, seule ou accompagnée.

 

#1: NDP d’or du meilleur clip érotique: Rester avec toi par les Fils du Calvaire

 

rester avec toi

 

Le clip: C’est en mangeant tranquillement mon tartare au couteau que j’ai repensé à un site que m’avais conseillé un pote étudiant en design textile à Duperré. Pas étonnant qu’il m’ait suggéré resteravectoi.com : de l’art, une tonalité résolument mode, du porn graphique, des plans sophistiqués et des acteurs chics et suaves.

La musique, sensuelle et nonchalante, porte ce court-métrage interactif davantage érotico-artistique qu’un porno pur et dur (même si rassurez-vous, on est dans le dur #jeudemotsdistingué). Une expérience toute en volupté qui vaut le détour.

Durée de visionnage: 5 minutes tout au plus.

 

#2: NDP d’or de la meilleure réalisatrice de film porn: Erika Lust 

 

xconfessions-1024x682

 

La réal:« Let’s make a porno.But let’s make it different! Let’s make an indie film », telle a été l’idée de cette swedish beaucoup trop cool qui nous fait rire, frissonner et mouiller la culotte avec ses réalisations géniales. Archi primée, Erika Lust réinvente le genre. C’est ta baise, ma baise; toujours beau, parfois romantique, souvent paré de fantaisie. XConfessions est sans doute sa série d’oeuvres la plus réussie: 7 volumes déjà pour 10 histoires courtes basées sur des confessions sexuelles anonymes, piochées dans les commentaires laissés sur son blog. Si cela vous intéresse les amis, tentez votre chance et votre histoire sera peut être la prochaine à apparaitre à l’écran #moviestar #c’estl’occasAmbroise 

Durée de visionnage: environ 1h30 par XConfessions, 20 minutes pour « We know you’re watching », petit cadeau gratuit sur son site (l’histoire d’une fille qui mate ses voisins se faire bien plaiz par la fenêtre et vient les rejoindre).

 

#2bis: NDP d’argent de la meilleure réalisatrice de film porn: Lucie Blush

 

Lucie Blush

 

Cette catégorie méritait bien une vice-lauréate et elle nous vient de France #cocoricolescocos

La réal: Lucie a 28 ans. Elle est fun, cool et fait du « femporn ». A l’instar d’Erika Lust, lassée par le porn mainstream, elle décide de s’adonner à la réalisation de films pour adultes décalés et féministes (terme qui n’est, rappelons-le, pas un gros mot mais simplement l’idée que la femme et l’homme doivent être à mis sur un même pied d’égalité. Ni plus ni moins que cela). Ca nous donne du porn tantôt drôle (à voir: ses tutos), tantôt muy poetico, y’a du tendre, y’a de l’énervé, bref, on trouve tous notre bonheur avec Lucie.

 

 

# 3: NDP d’or du meilleur film érotique contemporain: Nymphomaniac de Lars Von Trier 

 

nymphomaniac

 

Le film: Cruel, dur et violent mais surtout sublime. La vie de A à Z d’une nymphomane interprétée par Charlotte Gainsbourg, narrée en chapitres, comme un conte poétique, puissant et borderline. Un chef d’oeuvre (et je pèse mes mots) à voir ou à revoir à l’envi.

Durée de visionnage: Deux volumes de deux bonnes heures chacun, il faut donc avoir du temps mais le film en vaut la peine.

 

# 4: NDP d’or du meilleur film érotique classique: Emmanuelle de Just Jaeckin 

 

emmanuelle

 

Le film: un livre puis un film, « la plus longue caresse du cinéma français » clamait la bande annonce de 1974. C’est vintage (avec ses bons et ses mauvais côtés), novateur et précurseur à une période de libération des moeurs pas encore tout à fait à l’aise avec la représentation du sexe et de l’ardeur lesbienne.

Durée de visionnage: 1h30.

 

 

# 5: NDP d’or du meilleur média porn: Le Tag Parfait

 

tag parfait

 

Le média: la Bible de la culture sexe sur l’interface web comme diraient mes ancêtres. C’est pas compliqué, toute l’actu du cul est compilée sur ce site tout sauf vulgaire. Vous souhaitez découvrir les bienfaits de la fellation auto-administrée ? Lire une interview de porn stars du 3eme âge (ya pas d’âge pour se faire du ienb) ? En savoir davantage sur la capote du futur ? Enfin connaître le véritable nom de vos acteurs chouchous ? C’est par ici que ça se passe.

 

 

Et en bonus, un échantillon de sons pour encore augmenter la température des instants les plus hot:

Les Fils du Calvaire – Rester avec toi (nécessairement)

Darius – Hot hands

Son Lux – Easy

Air – Sexy boy

Axel Boman – Purple drank

Desire – Under your spell 

Marvin Gaye – Sexual healing (#classique)

Sébastien Tellier – Roche

Louisahhh – Want


ARTICLES ASSOCIES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM