Notre nana Camille Favre-Bulle dans la pièce d&rsq...

Notre nana Camille Favre-Bulle dans la pièce d’Ivo Livi

Le temps des cerises est passé, c’est la saison des feuilles mortes. On ne pourrait rêver meilleure période pour plonger dans la vie d’Yves Montand, virtuose de la chanson et du cinéma français s’il en est. De la Toscane à Hollywood en passant par Marseille, Paris ou Broadway, ce spectacle musical nous transporte avec dynamisme et émotion dans le destin si singulier de ce fils d’immigrés communistes italiens devenu star incontournable du XXeme siècle; ou comment Ivo Livi s’est mué en Yves Montand.
Les acteurs/chanteurs/danseurs/joueurs de claquettes sont époustouflants de justesse, la mise en scène sobre et parfaitement appropriée, les répliques empruntes d’humour et d’une légèreté si profonde. On prédit déjà une pléiade de critiques dithyrambiques pour cette pièce, l’un des bijoux du paysage théâtral de cette fin d’année.
Entretien avec notre nana Camille Favre-Bulle, éminent protagoniste de ce show inratable. A la fois mama italienne, poissonnière, Piaf (dont l’interprétation donne la chair de poule), Signoret et j’en passe, un talent à la hauteur de sa gaieté.

 

ivo-livi2

Ivo Livi, De Ali Bougheraba Et Cristos Mitropoulos, Mise en scene Marc Pistolesi, Avec Camille Favre-Bulle, Ali Bougheraba, Benjamin Falletto, Cristos Mitropoulos, Olivier Selac, Theatre des Carmes (Avignon), Le 6 juin 2016, © Fabienne Rappeneau

 

 

LES NANAS D’PANAME : Camille, tu fais partie de cette nouvelle pièce dont le tout Paris parle, qui retrace la Vie du Grand Yves Montand, livre-nous un moment fort de la pièce.

CAMILLE : C’est l’histoire d’un jeune immigré italien qui fuit l’Italie fasciste et s’installe à Marseille avec sa famille. On imagine pas la vie et le destin d’Ivo Livi qui deviendra le grand Yves Montand. Des moments forts il y en a beaucoup et c’est ce qui donne la richesse de la mise en scène.

 

NDP : Et a parle-nous un peu des rôles féminins que tu incarnes?

C : On peut dire que j’interprète toutes les femmes importantes de la vie d’Yves Montand. Et il y en a eu beaucoup! ( sa sœur, Piaf, Simone Signoret, Marilyn,…) Une fois de plus nous pourrions citer : « derrière chaque grand homme… »

 

NDP : Toi et Yves Montand, vous êtes sur la même longueur d’onde?

C : Je suis sur la même longueur d’onde avec Yves Montand en ce qui concerne le travail. C’était un acharné, un vrai workoolique! Il répétait des heures pour trouver le geste parfait, la note parfaite. Je pense que dans ce métier il n’y a que le travail qui paie et ensuite le cœur… comme disait sa professeur de chant:  » il faut apprendre à mettre son cœur dans sa bouche ».

 

NDP : Côté troupe, comment est l’ambiance? Parle-nous  des comédiens qui interprètent le rôle d’Ivo Livi?
C : Ça fait longtemps qu’on travail ensemble avec la team Rocket ( Sarvil, le Cabaret Blanche) on se connaît très bien et c’est ce qui fait la richesse et la singularité de nos spectacles. Et comme tout les couples qui se connaissent depuis longtemps on se chamaille parfois mais on s’aime fort.

Tous les garçons de la troupe interprète Yves Montand. Il y a Benjamin Falletto qui le joue jeune. Cristos Mitropoulos qui l’incarne dans sa période à Paris et au USA et finalement Ali Bougheraba qui interprète les dernières années de sa vie comme par exemple la fameuse scène du Papet dans « Jean de Florette ». Et il y a aussi Olivier Selac qui nous accompagne à l’accordéon. Il fait partie intégrante de la mise en scène car nous nous sommes servis de la musique comme un personnage à part entière

 

NDP : Chaque projet que tu rejoins, tu le portes, peux-tu nous donner 3 raisons d’aller voir cette pièce qui deviendra, nous le pensons, vite incontournable :

C : Nous avons cherché à développer une narration singulière, sans artifice, inviter le public à se projeter avec nous, à tour faire exister avec rien. C’est une rencontre entre le burlesque, la comédie musicale, le one man show et le théâtre.

 

Merci Camille

 

IVO LIVI ou le destin d’Yves Montand à la Gaîté Montparnasse du 11 octobre au 29 décembre 2016.

 

camille

photo : ©Chloé Bonnard


ARTICLES ASSOCIES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM