Crash test: La cup, outil révolutionnaire ou instr...

Crash test: La cup, outil révolutionnaire ou instrument de la lose ?

Elle est siliconée, le lobby anti tampons ne parle que d’elle, les écolos lui vouent un culte: la cup c’est le nouveau moyen d’endiguer la guerre du Kosovo dans sa culotte une semaine par mois. Révolution ou imposture, le meilleur moyen d’en parler c’est de la tester. 

Jour 0: cup is coming

J’avais envie depuis longtemps de trouver une alternative aux sempiternels tampons et à la bonne vieille serviette hygiénique qui, avouons-le, pue la mort. La solution: la cup ou « coupe menstruelle », réputée écologique et économique et comme j’aime les arbres et que je suis pauvre, forcément, l’idée m’a séduite.

« Hype » et démocratisée, on la trouve sur internet et dans les magasins bio. Comptez entre 15 et 30€ pour une cup dont la durée de vie est d’approximativement dix ans (mesurez les économies réalisables ne serait-ce qu’à moyen terme).

Jour 1: la genèse d’une histoire couleur passion

Ah le premier jour des règles, ces premiers instants où tu sais que c’est bon, elles sont au rendez-vous, fidèles et ponctuelles comme toujours (ou pas), le doux fumet du magma sanglant sortant de l’orifice le plus essentiel de la vie … Bref, la semaine la plus contraignante du mois a débuté.

Ma cup en main, je me lance. De prime abord, je doute quant à la taille que j’ai choisi. Badass, après avoir longuement hésité entre le S et le M, j’ai fini par cliquer sur medium car « mieux vaut trop que pas assez » comme dirait le sage.

Première étape: le pliage. Le fascicule fourni avec l’objet du désir m’indique 3 techniques. La plus facile s’avère être pour mes petits doigts innocents la technique dite du « C » (comme son nom l’indique, on plie la cup d’un côté de façon à ce qu’elle forme un C. Easy easy easy). Tu vas d’abord croire que tu n’as pas réussi (« oulalah, si elle est restée pliée dans ma chatte, il va y avoir du sang partout tout au long de ma journée ») mais en réalité elle se déplie automatiquement sans qu’on s’en rende compte. Et en effet, une fois dans le vagin, on la sent aussi peu qu’un tampon.

coupe-menstruelle-fleurcup-m.jpg

 

Jour 2: collée serrée

Réveil difficile en ce deuxième jour de test. Pas matinale, chaque minute compte à l’orée du jour. Problème: j’ai passé la nuit avec ma cup inside dans le plus grand des calmes mais au petit matin, impossible d’extraire la bête. Effet ventouse, j’ai beau tirer sur la tige, la cup est bel et bien stuck in my vagina. Stress, peur et panique. Je m’imagine déjà aux urgences demander à une personne que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam me fourrer un doigt afin de retirer le machin, moment qui deviendrait évidemment le numero uno de l’histoire de ma gêne.

Au bout de 20 minutes de pliage de doigts (mon pouce et mon index devenant foncièrement douloureux mais pas tant que mon cher poignet sursollicité), de conseils chinés sur les forums (conseil type: « c’est simple, détends toi et ça ira tout seul » VS réalité: « bien sûr que je ne suis pas détente, je vois se profiler de plus en plus près le visage du docteur possiblement chargé de virer ma p***** de cup de ma fouffe ! ») et de sueur, je décide d’aborder le problème différemment. Aux grands maux les grands remèdes: quand l’effet ventouse a raison de toi, attaque toi aux bords. Pas de chochotterie qui tienne, on met les doigts dedans et on essaye de décoller les côtés. Réussite, joie et soulagement.

Jours 3 et 4: sister souls 

Au fil des jours, je suis de mieux en mieux dans ma cup. Elle fait corps avec moi, mon vagin l’a acceptée d’emblée, nous sommes bien ensemble.

On ne va pas se mentir, le problème dit de la ventouse s’est réitéré mais je l’aborde plus sereinement: de toute façon, elle va sortir, elle sort toujours. Toujours. Au placards mes anciennes amours, cup is mine.

Jour 5: Bilan 

Ma semaine menstruelle se termine et c’est en regardant tendrement ma cup en cours de stérilisation plongée dans l’eau bouillante, que je dresse le bilan de l’expérience.

Les plus:

  • elle est écolo : parce que développement durable, parce que l’avenir de vos enfants ça vous dit quelque chose ? Parce que c’est un petit geste pour la planète vraiment très simple.
  • elle est économique: 20€ pour 10 années, qui dit mieux ?

Pour information: un an de tampons c’est environ 60€ partis en fumée 

  • elle ne bouche pas les toilettes (le tampon bloqué dans le fond de la cuvette, ça existe).

 

Les moins: 

  • l’effet fucking ventouse qui les brise vraiment quand tu es pressée
  • l’impossibilité de la nettoyer dans les lieux publics: alors, dans l’absolu oui c’est possible, mais en pratique, il faut être vraiment courageuse pour le faire.

  1. Sage

    20 février

    Enfaite quand tu tire dessus par la tige c’est toi qui le cré cet effet ventouse. Il faut pincer au dessus de la tige à la base de la cup et elle se décolle toute seule. Moi je l’utilise depuis 3ans et je ne changerai pr rien.

  2. Léna

    21 février

    Hello miss,
    Si ça peut t’aider, pour ne pas être embêtée avec « le fameux effet ventouse », essaie de la pousser vers le bas (comme quand tu vas faire la grosse commission) avant tout : ça va la rapprocher de la sortie du vagin, et du coup, tu pourras la pincer direct et la décoller/supprimer le joint d’étanchéité.
    Et sinon, pour les lieux publics, n’oublie pas que les toilettes handicapées sont accessibles, dès qu’elles sont libres, et ont souvent un lavabo à l’intérieur.
    Sinon, au pire, une 2ème cup pour faire la manip vite fait, et tu la rinces bien quand tu es posée chez toi 🙂
    Voilà voilà, j’espère que ça lèvera les derniers points un peu plus problématiques !
    ++

    • We found The Mother of Cup ! Si avec tes précieux conseils on trouve encore des raisons de ne pas tester ce produit magique, on se fait bonne soeur ! #ownow #teamcup

  3. Camille

    21 février

    J’ai envi de dire que l’effet ventouse est un peu le principe même de la cup! XD Clairement, il faut accepter de mettre de sa personne et de mettre les doigts quoi que tu veux faire avec! Mais après tout ce n’est que du sang, pas de quoi en faire un drame.

    Et pour les lieux publics, pas besoin d’aller la laver a grandes eaux a chaque fois: un coup de PQ a l’intérieur et a l’extérieur et hop, tu peux la remettre aussi sec! 😉

    • Exactement Camille et tu fais bien de le dire: arrêtons de faire toute une histoire des règles ! Elles ne sont ni sales ni affolantes, à bon entendeur les garçons …

  4. Flore

    21 février

    Il faut appuyer sur un bord pour ne pas avoir d’effet ventouse : par exemple pincer la cup. Après pour la faire sortir assez afin de l’attraper, j’ai remarquer qu’être assise (comme aux toilettes) ça marche vachement bien.

  5. Noemie

    21 février

    Trop bien, je me suis régalée en lisant l’article 🙂
    Je découvre votre site et j’adore ! 😀

    • Danke bien bien schön Noémie ! Bienvenue dans la communauté NDP à ton service pour mettre du soleil dans ce temps tout gris 🙂

  6. Caroline

    21 février

    Helloooo Je vais m’y mettre ! Je vous dirais mon bilan les filles 😉

  7. bea

    21 février

    Hello..
    Ca fait pas mal l’effet ventouse ?
    bises les filles 🙂

    • Hello à toi Bea ! Don’t worry, c’est tout à fait indolore #promisjuré
      Comme l’ont conseillé les expertes de la cup dans la discussion, essaye de t’accroupir et de presser les bords de cet outil du turfu si tu ne parviens pas à « déventouser », ça devrait t’aider à extraire la bête ! Et comme on l’a dit dans l’article, ne t’inquiète pas, elle sort toujours, TOUJOURS !
      On espère que nous raconteras ton propre crash test cup 🙂 KISS

  8. greg

    22 février

    très bonne présentation, merci
    ca fait bien longtemps que j’en parle a ma femme mais n’a jamais voulu oser franchir le pas, j’espere qu’avec votre article elle s’y risquera enfin..

    • Rien ne pourrait nous faire plus plaisir qu’un hombre qui arrive à convertir sa femme à la cup grâce à nous ! #gregoncroitentoi

  9. Vanessa

    22 février

    Il ne faut pas tirer sur la tige ! (D’ailleurs, j’ai coupé celle de la mienne car elle me gênait).
    L’effet ventouse c’est pour qu’elle tienne bien en place donc c’est normal.
    Il suffit de glisser deux doigts pour la pincer, elle se « dé-ventouse » et on l’enlève 🙂

  10. Solène

    12 avril

    J’ai hâte de m’y mettre mais cependant quelque chose m’a choquée dans votre article le « le tampon bloqué dans le fond de la cuvette ». Là je dis NON, c’est pas écolo du tout et c’est très mauvais pour les canalisations de jeter un tampon dans les toilettes.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM