Le Récho: le foodtruck solidaire qui a de l’...

Le Récho: le foodtruck solidaire qui a de l’avenir

Refuge, chaleur, optimisme, telles sont les valeurs clefs derrière le mystérieux terme de « Récho ». Une association solidaire à but non lucratif qui sillonne les routes d’Europe à bord de son foodtruck pour venir en aide aux réfugiés et apporter un peu plus de joie dans leur quotidien avec un langage universel: celui de la nourriture. Décryptage d’une initiative qui roule.

« La goutte d’eau »

Tout est parti d’un coup de fil familial. Lorsque la soeur de Vanessa Kryceve (fondatrice du projet, cheffe et comédienne) qui vit à Cologne l’appelle et lui raconte une rencontre qui l’a touchée. Cette rencontre, c’est celle d’un couple syrien et de leurs enfants « accueillis » dans un refuge sordide et à qui on a rien trouvé de mieux que de servir de la soupe à base de porc au diner. Le ventre vide, ils ont du faire la manche pour pouvoir se sustenter et passer leur première nuit en Allemagne au chaud. Une histoire violente, une histoire malheureusement pas isolée la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour Vanessa qui se décide à agir.

 

Des filles et du partage

Alors, comment agir ? Premièrement, en se concentrant sur un aspect fondamental du « bien accueillir »: la nourriture. Malgré les diversités culturelles, dans tous les pays du monde, partager un repas créé du lien, c’est un fait.

A partir de ce constat, l’équipe va progressivement se constituer et le projet s’étoffer. Vanessa contacte la cheffe Elodie Hué et, ensemble, elles lancent le Récho. Les rejoignent au fur et à mesure des amies artistes, communicantes et cheffes. Aujourd’hui, elles sont dix à faire tourner la machine, assistées par des bénévoles.

 

récho

 

Dans leur foodtruck, les membres de l’équipe remplissent plusieurs missions. Outre la nécessité de nourrir ceux qui ont faim, le Récho tient à créer du lien avec les populations locales et les réfugiés auxquels il vient en aide dans les camps ou ponctuellement dans les villes.

En proposant des ateliers de cuisine (végétarienne, pour que personne ne soit lésé), l’association permet d’établir un véritable contact humain, de partager des instants et des compétences avec les réfugiés voire, de leur offrir des perspectives d’avenir professionnel en les aidant à obtenir un poste dans le milieu culinaire – le premier créateur d’emplois en France – un levier d’insertion social incontestable. Un engagement à long-terme donc, qui fait la force du projet à l’égard de tous les acteurs.

 

Une action entre présent et futur 

Le sujet, très politisé, de l’accueil – et de ses conditions – des migrants et des réfugiés relève autant du présent que du futur. Dans cette perspective, le Récho veut intensifier son action afin d’être toujours plus présent sur le terrain auprès des réfugiés et devenir un acteur social majeur en Europe quant à la question. Et ça semble bien parti: l’asso multiplie, au fil de ses déplacements, les rencontres et les partenariats locaux pour agir encore plus efficacement.

 

Un projet engagé et engageant. Parce que depuis le début de la crise migratoire, c’est 1,5 million de migrants qui ont trouvé refuge en Europe, trop souvent dans des conditions indécentes, et qu’il n’y a pas de petite contribution, vous pouvez aider le Récho à poursuivre son action en contribuant sur sa page hello asso et participer à ses soirées caritatives.

 

Encore plus d’infos sur Le Récho par les fondatrices du projet en 2 minutes:

Retrouvez le Récho sur les réseaux sociaux FacebookInstagram et Twitter et sur leur site 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM