Lancement de la 1ère édition de l’Open Mode ...

Lancement de la 1ère édition de l’Open Mode Festival

Si la fashion week se veut ultra sélecte voire privée, l’Open Mode Festival compte bien ouvrir à tous les amoureux de la sape ces hauts portails scellés. Du 17 au 19 novembre 2017 la Grande Halle de la Villette sera en fête !  C’est ainsi dans cet antre que logera cette toute première édition. L’exclusivité sera populaire. Non seulement ouverte à tous, cette manifestation usera du combo magique gratuité/variété.

En prime ? Un partenariat inédit avec Les Nanas d’Paname ! Chloé Bonnard sera aux commandes d’un photocall désinvolte, Sarah Da Silva magnifiera les petits minois des visiteurs curieux, Juanita maîtresse du hair styling fera de toutes les chevelures de belles parures, Amélie Poulain sera le jury d’une compétition de danse de haut niveau ! De la diversité dans les profils pour un premier lancement.

Stylistes, performeurs, danseurs, maquilleurs, coiffeurs, photographes, influenceurs offriront un show à ses spectateurs qui seront tantôt observateurs, tantôt acteurs. Comme la coutume l’exige, il n’est permis que de contempler les créations lors des fashion weeks. Désormais, le public se fait jury et participe même aux initiations de maquillage, de coiffure, de couture et se fait même shooter comme un modèle.

Le credo de Paul Levrez, digne fondateur de ce qui se veut impulser un néo-mouvement : pas de tabous, une ouverture d’esprit large qui englobe tous les âges, les sexes et les milieux sociaux, des plus aisés côtoyant les grands podiums aux plus démunis chinant chez Tati ou dans les friperies du Marais. Une mode urbaine, sans complexes et anti-système discriminant est en marche !

 

 

Programme

Diversité, pour maître mot, le festival se distinguera en trois parties : 

Live

Ses ateliers divers comprendront des workshops, des créations en live (coiffure, maquillage, broderie).

Show

Parce qu’une fashion week sans show n’aurait pas sa raison d’être, le festival se voudra riche en manifestations artistiques également : défilé, démonstrations de voging, de waacking, de hip-hop et battle de danses seront de mise.

Store

Pour garder un souvenir impérissable de cet événement, un espace de vente proposant des corners designers avec flash tattoos, vêtements et accessoires.

 

 

Paul Levrez, fondateur du festival, porte un pull de la marque désinvolte et partenaire, Ninii. © Apolline Durouchoux

 


ARTICLES ASSOCIES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM